dimanche 2 août 2009

La baleine "otta sotta" des Basques et le "pongo" de Battell


En 1611, la Compagnie de Moscovie donnait des instructions à Thomas Edge, pour rechercher divers cétacés, dont une baleine mystérieuse connue des Basques sous le nom de otta sotta (ou plus exactement, sans doute, otazotz) :

"La quatrième sorte de baleine est appelée otta sotta et elle est de même couleur que le trumpa [cachalot], ayant des fanons tout blancs dans sa bouche, mais de moins d'un demi-yard de long [40 cm], plus épaisse que le trumpa, mais pas aussi longue ; elle fournit la meilleure huile, mais pas plus que trente barriques."

Ce livre est entièrement numérisé en mode image (format JPEG) dans "The Kraus Collection of Sir Francis Drake" sur le site de la Library of Congress de Washington :
http://memory.loc.gov/intldl/drakehtml/rbdkhome.html

Pour en savoir plus :

PURCHAS, Samuel
1625 Hakluytus postumus, or Purchas his pilgrimes. London, printed by William Stansby for Henrie Fetherstone, 3 : 471.

Encore une fois, ce témoignage fait irrésistiblement penser à la baleine grise de Californie, un des seuls mysticètes ayant des fanons blancs.

On trouve dans le même ouvrage (volume 2, pp. 981-982) la première mention non-équivoque du gorille sous le nom de pongo par Andrew Battell. Mais ceci est une autre histoire...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire