mardi 28 juillet 2009

Le "selvaggio" du frère Gilij




Le frère jésuite italien Filippo Salvadore Gilii, dont le nom a été hispanisé en Felipe Salvator Gilij, a passé près de 30 ans au Venezuela, et on lui doit un "essai sur l'histoire de l'Amérique", où il décrit une créature humanoïde et velue de l'Orénoque, appelée selvaggio (en espagnol salvaje, c'est-à-dire "sauvage").

L'édition italienne originale de 1780, est disponible sous forme numérisée sur Google Books (books.google.com).

Pour en savoir plus :

GILIJ, Filippo Salvadore
1780 Saggio di storia americana. Roma, Luigi Perego Erede Salvioni, 1 : 246-249, 315.


J'ai quelque raison de penser que le salvaje du haut-Orénoque est en fait une version mythifiée et humanisée de l'ours à lunettes (Tremarctos ornatus), mais ceci est une autre histoire...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire